Le tribunal judiciaire de Paris a relaxé Assa Traoré, jeudi, dans l’affaire de diffamation qui l’opposait aux trois gendarmes qu’elle accuse d’avoir causé la mort de son frère Adama en juillet 2016, après son interpellation à Beaumont-sur-Oise, à 30 kilomètres au nord de Paris.