Quatre-vingts paysans cambodgiens de l’ethnie Bunong ont été déboutés, vendredi, par le tribunal judiciaire de Nanterre. Ils estimaient avoir été spoliés de leur forêt ancestrale par le groupe Bolloré, remplacée par des plantations de caoutchouc. L’avocat des paysans a fait appel de ce jugement.