Le tribunal correctionnel de Paris a prononcé mercredi des peines de quatre à six mois de prison avec sursis contre 11 jeunes gens jugés pour avoir participé au cyberharcèlement de Mila, après la publication par l’adolescente d’une vidéo polémique sur l’islam.