Les astronautes de la Station spatiale internationale ont mené avec succès une étude sur la réparation de l’ADN dans l’espace, en y utilisant pour la première fois efficacement la méthode CRISPR/Cas9, faisant ainsi un grand pas pour la recherche spatiale.