L’indépendantiste Louis Mapou a été élu président du gouvernement en Nouvelle-Calédonie, une première depuis l’accord de Nouméa de 1998. Cette élection intervient quelques mois avant le dernier référendum sur l’indépendance de ce territoire français du Pacifique.