Au procès des émeutes survenues en juillet 2016 à la mort d’Adama Traoré, la cour d’assises du Val-d’Oise a accordé vendredi un acquittement retentissant à son frère Bagui, fustigeant la tenue de l’enquête qui l’a incriminé, et a prononcé jusqu’à 12 ans de réclusion criminelle pour deux hommes.