C’est une élection historique en Nouvelle-Calédonie, dont le nouveau président, Louis Mapou est un indépendantiste kanak. Cela faisait 40 ans qu’il n y’ avait pas d’indépendantiste à la tête du gouvernement calédonien.