Nice rend hommage aux victimes de l’attentat jihadiste qui avait fait 86 morts sur la promenade des Anglais en 2016, en présence notamment du Premier ministre Jean Castex. Cinq ans plus tard, les associations de victimes racontent un deuil impossible et des blessés dont l’état de santé n’est pas encore “stabilisé”.