Le parquet de Paris a annoncé, mardi, l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière sur l’utilisation du logiciel espion israélien Pegasus afin d’espionner des journalistes français. Une annonce qui fait suite à la plainte déposée la veille par Mediapart et deux de ses journalistes.