Un homme de 61 ans a vu son visage se paralyser deux fois, après chaque dose de vaccin à ARNm. Un cas unique mais rare et sans gravité, rapporté par des médecins anglais.