Lors d’un ultime vote de l’Assemblée, le Parlement a adopté définitivement vendredi le projet de loi controversé contre le séparatisme et sa série de mesures sur la neutralité du service public ou encore sur l’encadrement de l’instruction en famille. Après sept mois de navette parlementaire, le texte a été validé par les députés par 49 voix pour, 19 contre et 5 abstentions.