Dans un contexte d’intensification du recours au dépistage, le taux d’incidence a enregistré une forte augmentation (+ 152 %) au cours des derniers jours, très supérieur au seuil d’alerte. Le nombre de vaccinés dans ce département est très faible, seulement 15,6 % des Martiniquais possédant un schéma vaccinal complet. La direction du Centre hospitalier universitaire de Martinique craint d’être débordée par cette quatrième vague et des interventions chirurgicales sont déjà déprogrammées.