Avec la flambée des infections dues au variant Delta, la question de la troisième dose, destinée à freiner sa propagation, revient sur le devant de la scène.