L’ancienne ministre de la Justice, Rachida Dati, a été mise en examen pour “corruption passive” et “recel d’abus de pouvoir” dans le cadre de l’affaire Carlos Ghosn, a annoncé mardi le parquet national financier. La justice enquête sur ses prestations de conseil en tant qu’avocate, réalisées entre 2010 et 2012 auprès de l’ex-PDG de l’alliance Renault-Nissan Carlos Ghosn.