Au quatrième jour de sa visite en Polynésie française, le président Emmanuel Macron a reconnu,mardi, lors d’un discours à Papeete, la “dette” de la France à l’égard de ce territoire d’outre-mer et promis la transparence sur les essais nucléaires menés dans l’archipel jusqu’en 1996.