L’une des causes de la maladie de Parkinson est la perte de neurones dopaminergiques, présents dans la « substance noire » du cerveau. Ici, des protéines nommées Paris s’accumulent et empêchent la protection d’une protéine au nom barbare (PGC-1alpha). Sans cette dernière, les cellules du cerveau…