À l’image d’Israël, de l’Allemagne ou encore du Royaume-Uni, la France envisage d’administrer une troisième dose de vaccin contre le Covid-19 aux populations les plus vulnérables à partir de l’automne. Le gouvernement écarte pour l’instant une campagne de rappel pour l’ensemble de la population.