Le Conseil d’État a sanctionné, mrecredi, l’État français pour ne pas avoir pris de mesures suffisantes permettant de réduire la pollution de l’air dans six agglomérations, où elle dépasse des seuils dangereux pour la santé. Le gouvernement va devoir payer une somme record de 10 millions d’euros, versés notamment à des organismes publics de lutte contre la pollution de l’air.