Emmanuel Macron a confirmé, jeudi, que l’exécutif se préparait à organiser une campagne de rappel vaccinal anti-Covid “à la rentrée” pour “les plus fragiles et les plus âgés”. Cette annonce intervient après l’appel du patron de l’OMS à un moratoire sur ces doses de rappel pour pouvoir mettre ces vaccins à disposition des pays qui n’ont pu immuniser qu’une partie infime de leur population.