Ce variant Delta est plus retord que jamais. Par rapport aux souches précédentes, il déjoue les défenses immunitaires en raison, notamment, de sa capacité à se répliquer plus rapidement. Les scientifiques invitent à la prudence.