Alors que le chef de l’État Emmanuel Macron doit se rendre à Marseille, du 1er au 3 septembre, une marche blanche contre les violences a été organisée la veille, mardi 31 août, par le frère d’une victime.