Si le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez souhaite ardemment que la vaccination soit “favorisée” en France, il déplore en revanche son caractère obligatoire et s’oppose à l’imposition du passe sanitaire dans de nombreuses entreprises. Des mesures qui, selon lui, manquent de clarté et frappent les plus précaires. Philippe Martinez est l’invité de Roselyne Febvre et Frédéric Rivière dans “Mardi politique”.