Pour le premier jour de sa visite à Marseille, Emmanuel Macron s’est plongé dans les problèmes d’insécurité des quartiers du nord de la ville, sur fond de campagne présidentielle. Il a promis de renforcer la lutte contre les trafics de stupéfiants en accélérant pour 2022 l’arrivée de 300 policiers supplémentaires promis par le ministère de l’Intérieur.