En visite à Marseille, Emmanuel Macron a annoncé, jeudi 2 septembre, un plan de sauvetage pour la deuxième métropole de France. Ce déplacement de trois jours – le plus long consacré à une seule ville pour le chef de l’État – s’inscrit dans sa rentrée politique à 8 mois de l’élection présidentielle. Depuis deux mois, la cité phocéenne connaît une flambée des règlements de comptes entre gangs rivaux. Pourquoi le président a-t-il choisi Marseille ? Ce plan de soutien va-t-il sauver cette ville ?