Après un retard à l’allumage dans sa campagne de vaccination, la France doit franchir, en cette rentrée, le cap symbolique des 50 millions de premières doses injectées. Un succès indéniable pour le gouvernement mais des lacunes subsistent en cette rentrée. Explications.