L’idée était déjà dans les tuyaux mais cette fois-ci, la gestation est terminée pour ces chercheurs français qui viennent de déposer cette semaine le brevet d’un candidat vaccin contre la Covid-19, administré par voie nasale, bloquant l’infection à son stade initial.