La France fête, samedi, les 40 ans de l’abolition de la peine de mort portée par le ministre de la Justice d’alors, Robert Badinter. L’occasion de faire un état des lieux de l’évolution des États dans le monde dans leur rapport à la peine capitale ces dernières décennies, qu’Amnesty International voit avec une dose d’”optimisme”.