Les soignants qui ont partagé sur les réseaux le QR code d’Emmanuel Macron “ont été identifiés”, a indiqué mercredi l’Assurance Maladie qui a saisi le Conseil national de l’Ordre des médecins.