Autorisée dans l’Hexagone depuis 1977, la langue des signes française (LSF) est devenue un motif de fierté et un symbole de la culture sourde. Même si seulement une minorité de sourds maîtrise aujourd’hui couramment la LSF, cette langue se diffuse petit à petit, y compris auprès du monde entendant. Elle constitue une passerelle entre deux mondes et deux cultures, mise à l’honneur à l’occasion de la Journée internationale des langues des signes célébrée le 23 septembre.