Les téléphones d’au moins cinq ministres français et un diplomate rattaché à l’Élysée ont été infectés par le logiciel espion Pegasus, selon le site français Mediapart, une information confirmée vendredi à l’AFP par deux sources proches du dossier.