Cinq personnes, âgées de 23 à 58 ans, sont soupçonnées d’avoir tenté de fabriquer des explosifs en vue de préparer des actions violentes contre une loge maçonnique, des centres de vaccination ou encore des journalistes. Ils ont été mis en examen pour “association de malfaiteurs terroriste criminelle”.