La finaliste de la primaire des écologistes, Sandrine Rousseau, se réclame de l’écoféminisme, un mouvement né dans les années 1970 et qui connaît depuis quelques années un réel engouement. France 24 fait le point sur un concept qui pourrait faire beaucoup parler de lui durant la campagne présidentielle.