L’alliance entre l’Australie, les États-Unis et le Royaume-Uni qui a privé la France d’un contrat pour la fourniture de sous-marins “ne change en rien la stratégie indopacifique de la France”, a affirmé mardi le président français.