Le stress et les menstruations ne font pas bon ménage, surtout dans un contexte sanitaire anxiogène. Une étude américaine fait un état des lieux sur les perturbations du cycle menstruel vécues par les femmes en temps de pandémie.