Un mur, censé bloquer le passage des usagers du crack entre Paris et sa banlieue, a été dressé la semaine dernière à Pantin, après l’évacuation de dizaines de toxicomanes du quartier des jardins d’Éole. La mesure provoque la colère et le désespoir des riverains. France 24 a rencontré les voisins du “mur de la honte”.