Parfois, les aliments les plus communs ont des propriétés surprenantes. C’est le cas du basilic qui contient une molécule, le fenchol, qui agit sur les symptômes de la maladie d’Alzheimer en intervenant dans l’intestin.