Henri Leclerc, avocat désormais à la retraite, garde un “souvenir ému” du 9 octobre 1981 : ce jour-là, voilà quarante ans, la France mitterrandienne renonçait à la peine de mort. Notre invité fait partie de ceux qui se sont battus pour que ce jour advienne. Considéré comme le plus grand avocat pénaliste français, il est animé depuis sa jeunesse par une conviction : celui qui a avoué “des choses terribles ne peut être laissé seul face à la justice, il faut que quelqu’un le restitue comme homme.”