Emmanuel Macron a commémoré samedi au Panthéon le quarantième anniversaire de l’abolition de la peine de mort en France, en présence de Robert Badinter, l’ancien garde des Sceaux qui l’avait fait voter. Le président a annoncé vouloir “relancer le combat pour l’abolition universelle” avec une “rencontre au plus haut niveau”, début 2022.