Le président français Emmanuel Macron a fait des petits réacteurs modulaires une priorité du volet nucléaire de son plan de 30 milliards d’euros pour l’industrie, dévoilé mardi. Une technologie présentée comme très prometteuse, surtout pour faire face à la concurrence de pays comme la Chine dans le domaine.