Un duo d’anticorps thérapeutiques pourrait être une alternative prometteuse aux traitements lourds des cancers de la tête et du cou les plus sévères. La survie des patients semble améliorée mais ces résultats sont encore à confirmer.