Face à ses élèves, Florence a craqué. Justine venait de parler des caricatures de Charlie Hebdo en classe la veille. Soraya, musulmane et enseignante, s’est sentie attaquée en salle des professeurs. Shaïma regrette le silence de ses enseignants. Pour France 24, des élèves et des professeurs ont accepté de raconter comment l’assassinat de Samuel Paty, il y a un an, les a affectés.