L’enseignante et ex-membre du Front national, Cassandre Fristot, qui avait brandi une pancarte antisémite lors d’une manifestation contre le passe sanitaire le 7 août, a été condamnée mercredi à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Metz.