Le célèbre chanteur de rumba congolaise Koffi Olomidé a réfuté toutes les accusations d’agressions sexuelles et de séquestration qui le visent lors de son procès en appel, lundi, au tribunal correctionnel de Versailles. Huit ans de prison ferme ont été requis contre l’artiste.