La plupart des épidémies sont stoppées à temps et se limitent à moins d’une centaine de cas. Mais certaines se propagent à une vaste échelle et infectent des milliers personnes. Et le facteur prédominant pour expliquer cette dissémination n’est ni les voyages ni les contacts avec les animaux.