Nicolas Sarkozy a dénoncé, mardi à la barre, la décision du tribunal de Paris le forçant à témoigner au procès de ses anciens proches dans l’affaire des sondages de l’Élysée et refusé de répondre sur le fond des questions au nom de son immunité présidentielle.