La fuite mardi d’un SMS adressé par Emmanuel Macron au Premier ministre australien Scott Morrison sur le mégacontrat de sous-marins a irrité l’entourage du président français, qui a dénoncé des “méthodes très inélégantes” et répété n’avoir pas été prévenu de la dénonciation du contrat.