La lettre d’information féministe Les Glorieuses a calculé une date et une heure pour rendre compte des inégalités salariales persistantes entre les hommes et les femmes en France. Selon elle, les femmes commencent à “travailler gratuitement” cette année à partir de mercredi à 9 h 22. Le collectif lance un appel aux candidats à la présidentielle pour résorber cet écart.