Le tribunal de Paris chargé d’instruire le procès Alexandre Benalla, notamment pour des violences le 1er mai 2018, a condamné vendredi l’ex-chargé de mission de l’Élysée à trois ans de prison, dont un ferme. L’accusation avait requis dix-huit mois d’emprisonnement avec sursis contre cet ancien proche collaborateur d’Emmanuel Macron. Alexandre Benalla a annoncé vouloir faire appel.