Pour la première fois en France, quatre acteurs ont été mis en examen pour viol lors de tournages de vidéos pornographiques. Des organisations féministes appellent désormais à “la fin de l’impunité” dans un secteur très peu régulé.