Suivant une recommandation du rapport Sauvé sur les abus sexuels dans l’Église, les évêques français ont reconnu, vendredi, la “dimension systémique” de ces crimes.